RSS Facebook Twitter
280px-Hôtel_de_ville_Rouen3
 

Municipales 2014 à Rouen

En septembre 2012, j’ai rejoint le groupe centriste « rouenperspectives » à la municipalité de Rouen, puis le groupe de travail « Rouen Ensemble » (Centre, UMP et Indépendants), tout ceci en vue d’un rassemblement d’opposition pour les municipales 2014. Ce qui semblait être en bonne voie.
Aujourd’hui, Nicolas Zuili et Laurence De Kergal, membres de notre groupe « rouenperspectives » rejoignent le candidat UMP Jean-François Bures, alors qu’il existe un candidat centriste UDI Patrick Chabert. La lisibilité politique échappe aux électeurs Rouennais, qui de plus souhaitent majoritairement une liste de rassemblement d’opposition (hors F.N , bien sûr).
Ainsi, deux candidats pour deux partis qui traditionnellement s’allient à Rouen pour concurrencer la gauche au pouvoir, ce n’est pas raisonnable et peut être qualifié de suicidaire. Dommage pour la ville de Rouen et ses habitants qui voyaient une opportunité de changement.
En politique le(la) candidat(e) désigné(e) ne l’est pas toujours à l’unanimité, mais il porte des valeurs et des idées communes aux adhérents, sympathisants et membres des groupes d’élus dont il est issu.
Même si nous respectons la liberté de choix de chacun, ce choix doit se faire dans la cohérence et la sérénité. Le Modem appelle donc les parties prenantes au sang-froid (hors querelles de personnes, toujours stériles) et à la cohésion en vue d’une liste unique d’opposition pour Rouen en Mars 2014, ce que nous espérons encore voir se réaliser pour y participer.
Régine Marre, Conseillère Municipale Modem

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire

 
 
 
 
 
 

1 Commentaire

Quatre nouveaux vice-présidents au conseil général de la Seine-Maritime
dont Marie Le Vern, la fille de l’ancien président du conseil régional…c’est pas la crise pour tout le monde !
CG76 GABEGIEDESDENIERSPUBLICS

Par Martin, le 22 janvier, 2014