RSS Facebook Twitter
Rouen-GeneralView
 

Agglomération rouennaise: la dérive des dépenses publiques

la CREA dirigée par les socialistes vient d’octroyer 1M d’euros à l’Agence de développement économique de l’agglomération rouennaise (ADEAR) afin que soit trouvé « un nom qui sera l’étendard et l’emblème du territoire » de l’actuelle Communauté d’agglomération , qui sera transformée en Métropole en janvier 2015.

On peut s’étonner légitimement d’une telle dépense en cette période où les finances des collectivités sont appelées à effectuer des économies de fonctionnement, demandées notamment par la Cour des Comptes, d’ailleurs présidée par un socialiste.

On peut s’inquiéter qu’une telle subvention soit allouée à une association oeuvrant pour la CREA depuis plusieurs années, association dont le budget est déjà financé à 75% par la CREA…

A qui fera-t-on croire qu’il faut engager une telle dépense interne supplémentaire pour chercher une autre appellation que « Rouen-Métropole », qui s’impose à l’évidence pour l’image et la notoriété de l’Agglomération ?

Le conseil municipal de Rouen, dirigé par un maire socialiste, a pourtant voté le 24 janvier dernier une motion en faveur d’une appellation intégrant Rouen dans le nom de la future Métropole.

La CREA semble aspirée par un vertige de la dépense publique-sur le dos des contribuables-, après son projet d’hôtel d’agglomération à 30M d’euros et sa tour improbable sur le quai de Rouen…

MoDem 76

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire