RSS Facebook Twitter
hemicycle-senat
 

Des Européennes aux Sénatoriales

Ceux qui croient dans l’Europe …ceux qui n’y croient pas »

« Le résultat des élections européennes du 25 mai 2014 conduit à plusieurs constats :

Ceux qui croient en l’Europe ont confirmé leur présence constructive dans l’enjeu du 25 mai ; avec un score d’environ 10 % pour l’Alternative « Les Européens », le MoDem a obtenu la réélection de ses 4 députés européens sortants, Marielle de Sarnez en Ile de France, Robert Rochefort dans le Sud-Ouest, Sylvie Goulard dans le Sud Est et Nathalie Griesbeck dans l’Est, son partenaire centriste Udi comptant 3 députés élus dont Jean Arthuis dans l’Ouest.
Au sein de l’alternative « les Européens », le MoDem a donc joué pleinement son rôle, améliorant son score personnel de 2009 (8,5%). C’est de bon augure pour la dynamique centriste et l’avenir du MoDem.
Dominique Riquier, pour notre circonscription Nord-Ouest, est réélu en tant que chef de file d’une liste centriste où figurait Patrice Lausson, notre représentant pour le MoDem 76.

Ceux qui ne croient pas en l’Europe, qui sont souvent des déçus de la conduite de la politique nationale, ont réalisé un score au-delà de nos craintes ; ainsi le Front National a obtenu environ 30 % des suffrages dans le département 76, avec des scores de 32 /33 % dans des villes telles que Grand Quevilly ou Saint Etienne du Rouvray, dont la gestion municipale est socialiste ou communiste depuis de nombreuses années et où l’hégémonie de la Gauche favorise la montée de l’Extrême Droite.
De même dans les nombreuses communes rurales de la seine Maritime, il n’est pas rare que le vote populiste ait atteint 40 voire 50 % (et plus).

Ce vote est le témoignage du désarroi croissant des citoyens devant l’inefficacité de la gestion des finances et des affaires publiques depuis plusieurs années, notamment en matière de croissance, de politique de l’emploi, du logement, de l’éducation, de la qualité de vie quotidienne.
La mobilisation des citoyens s’impose autour d’un projet refondateur de cohésion sociale afin de ne pas laisser le champ libre à la désespérance et aux courants politiques extrémistes.
A cet égard, le MoDem 76 repense les moyens d’action pour œuvrer au quotidien sur les enjeux et lors des échéances électorales prochaines.
En septembre 2014, le renouvellement de la moitié du Sénat concerne notre département, et dès 2015 s’affirme la perspective de la constitution d’une grande Normandie réunifiée, probablement avant la tenue des élections régionales qui pourraient être repoussées à l’automne 2015. Concernant la réunification de la Normandie, le Modem 76 sera attentif à ce que l’organisation des services de la nouvelle collectivité prenne bien en compte les attentes de tous les habitants et les préoccupations de ses agents, tout en s’attachant à une réelle maîtrise de la dépense publique.
Nous devons être présents et acteurs pour ces rendez-vous avec les citoyens, à commencer par les Sénatoriales.« 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire